Ministère du Commerce, de l'Artisanat
 et de la  promotion des PME
 
MINCOM CI Facebook MINCOM CI Twitter MCAPPME Youtube
 
  
Bienvenue sur le site officiel du Ministère du Commerce, de l'Artisanat et de la Promotion des PME Jeudi, 22 février 2018
 

Biographie
Discours

Directions régionales
Conseillers commerciaux à l'étranger

Balanciers agréés Liste des balanciers agréés par arrêtés
separateur
Avis aux Importateurs et Importateurs Import - Export : Dédouanement aux frontières terrestres
separateur
droits et devoirs commerçants Répertoire des droits et devoirs du commerçant
separateur
controle activite Contrôle des activités commerciales

Guichet Unique pour le Commerce Extérieur

MAMCOM

SYNAMIC-CI
SYNAP-CI

Commerçants
Consommateurs

Plus de vidéos

RADIO CI : Remise de balance double face à des commerçantes de vivriers le 09/09/2016 à Treichville

Mise à jour en cours...

Plus de fichiers audio

 
  
Inscrire Désactiver


Metrologie


 
ACTUALITE

1518532022IMG_8120.JPG 06-02-2018
Clôture de la 57ème Assemblée annuelle de l’OIAC : De fortes recommandations pour une caféiculture durable en Afrique

La création d’un environnement propice au partenariat public-privé pour le financement de l’industrie caféière ; la promotion de la transformation du café dans les États membres de l’Oiac ; le renforcement des capacités des producteurs en vue d’adopter de meilleures pratiques agricoles ; l’établissement d’un fonds spécial pour le café dont l’objectif est de booster la production et la qualité du café en Afrique. Ce sont autant de recommandations qui ont été faites lors de la 57e assemblée annuelle de l’Oiac qui a pris fin le 6 février, à l’hôtel Afrikland, sis à Grand-Bassam.


Au cours des deux jours de travaux, cinq panels de haut niveau, ainsi que des réunions des comités directeurs et techniques ont été enregistrés. Frederick Kawama, secrétaire général de l’Oiac, a résumé ces travaux en disant qu’il s’agissait d’explorer les voies et moyens à mettre en œuvre pour le développement de la caféiculture en Afrique. D’autant plus que l’industrie du café africain reste confrontée à d’énormes défis. À savoir le manque de financement, la reconversion de la majorité des plantations de café en d’autres cultures pérennes, la chute de la production, l’insuffisance de la transformation et de la consommation. Pour lui, l’une des solutions pour la revitalisation du secteur pourrait être la mise en place d’un fonds africain pour le café. « Les pays africains ont tous recommandé la mise en place de ce fonds qui pourrait être une solution pour la relance de la production du café. Doté de 150 millions de dollars (près de 82.5 milliards de F Cfa Ndlr), ce fonds vise à appuyer les acteurs de la chaîne de valeurs africaines de café en développant de nouvelles sources de revenus d’emplois », a-t-il précisé.


Narcisse Sepy Yessoh, représentant le Ministre Diarrassouba Souleymane, Ministre du Commerce, de l’Artisanat et de la promotion des Pme, a réitéré la gratitude du gouvernement ivoirien aux pays membres de l’Oiac pour la réussite de cette rencontre à Abidjan. Il a, par ailleurs, félicité la délégation gabonaise pour le choix porté par l’organisation sur le Gabon pour abriter les 58e assemblées annuelles. Cette rencontre de haut niveau avait pour thème « Développement d’une caféiculture pour l’émergence de l’économie africaine ».




  › A VOIR EGALEMENT


1519106232IMG_9157.JPG

1519104763IMG_8591.JPG

1518531262IMG_9550.JPG

1517312905IMG_5269.jpg

1516692687IMG_3683.JPG

1514589910une.JPG

1514525517IMG_3083.JPG

1514525132IMG_2801.JPG

 
      Accueil | Projets| Contacts | Webmail      
© 2011 Ministère du Commerce Conception : CICG Urgence ANASUR : 47 140 000
01 200 000
56 500 000